petit-dejeuner-conseils-sante-1

l’équilibre alimentaire…


BIEN DANS SA TETE POUR eTRE BIEN DANS SON CORPS

Madame Paule Nathan, Docteur nutritionniste, met particulièrement l’accent sur la nécessité de trouver un équilibre alimentaire en tenant compte des besoins particuliers des élèves danseurs. Les jeunes danseuses qui veulent mincir doivent absolument le faire sans carence.

Le maintien d’un poids de forme par un équilibre alimentaire complété par une bonne hygiène de vie (absence de tabac et d’alcool, sommeil suffisant) sont des éléments essentiels pour le maintien d’un corps en bonne santé et plein d’énergie.

Les parents et l’équipe pédagogique du Conservatoire ont le même objectif : Donner des informations, des conseils et surtout faire en sorte que les jeunes se prennent en charge et trouvent eux-mêmes la meilleure façon de se nourrir (savoir répartir sur la journée les différents apports nécessaires à un bon équilibre alimentaire).

Le manque de temps pour prendre le repas de midi reste un vrai problème et chacun doit essayer de trouver une solution adaptée à ses besoins. Que l’élève prenne son repas à la cafétéria ou qu’il se contente d’un sandwich avalé entre deux cours, il ne faut pas supprimer le repas de midi mais au contraire essayer d’équilibrer les apports avec les deux autres repas de la journée en respectant le schéma suivant :

« petit-déjeuner de roi — déjeuner de prince — dîner de pauvre ».

Le choix des aliments est important et là encore les parents peuvent apporter quelques conseils simples mais efficaces, notamment pour les élèves qui préparent leurs repas eux-mêmes

De la documentation est mise à la disposition des étudiants par la nutritionniste (petit code de la diététique appliquée au sport, brochure alimentation et nutrition) et surtout il ne faut pas hésiter à la consulter.

Lorsque les étudiants vont entrer dans la vie active, le rythme qui leur sera imposé va être différent, il leur faudra s’adapter et conserver un bon équilibre alimentaire. Ils doivent donc commencer dès maintenant à prendre de bonnes habitudes alimentaires et à « écouter » leur corps.

Annie Penkhoss